Suivre @Le_Bip France Info Manga
Now Playing Tracks

L’info manga du 14 avril : Reversible man et La tour fantôme

Reversible man, de Nakatani D., chez Komikku

© Nakatani D. 2011 / Nihonbungeisha Co., Ltd., Tokyo / Komikku, 2014

Depuis quelque temps, la ville bruisse de folles rumeurs sur la multiplication de cadavres à l’aspect totalement répugnant, bientôt appelés les “retournés”. Certains pensent que les victimes ont été emportées par une mystérieuse épidémie, tandis que d’autres voient dans ces corps affreusement déformés, la preuve irréfutable d’un trafic d’organes perpétré par la mafia du sud-est asiatique… Mais seule une jeune fille connaît la vérité qui se cache derrière cette macabre légende urbaine.

Réservé à un public averti, Reversible man ravira les amateurs de thriller, de gore, d’hémoglobine et de gunfight. L’histoire, servie par des traits précis et de nombreux détails, fait des allers-retours entre passé et présent, et propose pour les plus avides de détails le processus de création des retournés. Captivant, ce manga pourrait être un one-shot car il y a une histoire dans l’histoire, mais pour notre plus grand plaisir il reste encore deux tomes à venir.

La tour fantôme, de Tarô Nogizaka, chez Glénat

© Taro Nogizaka / Shogakukan, 2010/ Glénat, 2014

En 1952, une vieille femme est retrouvée, les os brisés, attachée aux aiguilles du cadran d’une horloge au sommet d’une tour. Deux ans plus tard, Amano Taïchi est victime de la même agression, dans ce lieu que l’on surnomme désormais la “Tour fantôme”. Mais il est sauvé in extremis par Tetsuo, un garçon étrange en quête d’un trésor lié à l’inquiétante tour. L’appât du gain entraîne alors Amano dans une aventure aussi inattendue que dangereuse…

Taro Nogizaka propose une adaptation très libre et en image deYuureito, un roman de Ruiko Kuroiwa, et l’une des nombreuses versions de Une Femme dans le gris, roman d’Alice Muriel Williamson paru en 1898. Ambiance glauque, horreur, suspense, ce thriller a tout pour appâter le lecteur. Une atmosphère envoutante au graphisme détaillé, fin, loin d’être gore, et qui peut surprendre à tout moment.

Dragon Ball : Voilà à quoi ressemble la mère de Goku - DozoDomo


Dragon Ball: the face of the mother of Goku unveiled 

image

To Tumblr, Love Pixel Union